L'histoire des jeux de course

L'ancêtre des jeux de course

La vidéo que vous allez voir ci-dessous présente l'ancêtre des jeux vidéo de course : Speedway. Ce jeu disponible sur les toutes premières consoles de jeux couleurs disponibles (vendues en France par Philips sous le nom de VidéoPac) est d'un principe très simple. Votre voiture se déplace latéralement et vous devez éviter les autres véhicules. Ce jeu de course est sorti fin 1979.
Share |

L'arrivée de la vue en perspective

Nous faisons un petit bond dans le temps en 1982 avec la console Colleco Vision et le jeu Turbo. Le graphisme du jeu a progressé et votre voiture est maintenant présentée sur une route en perspective. Le principe est toujours le même, éviter les véhicules que vous doublez. L'originalité du jeu est que lorsque vous êtes lent, il faut aussi éviter les voitures qui vous doublent.

Out Run

Nouvelle étape en 1986 avec le jeu OutRun. Ce jeu de course restera la référence pendant des années en raison de graphismes très soignés (pour l'époque biensûr) et d'un gameplay arcade avec une sensation de vitesse qui tranchait par rapport aux productions de l'époque.
Le jeu sera copié par beaucoup d'éditeurs, Titus, éditeur Français, s'inspirera beaucoup du célèbre OutRun pour sa série de jeux de course Crazy Cars.

La course à plusieurs

En 1987 Namco présente le premier jeu de course multi-joueurs : Final Lap. Pour jouer, il faut connecter les consoles entres elles, et le jeu permet ensuite d'affronter les autres joueurs.

La révolution de la course en 3D

Les machines Progressent et nous voici en 1992 pour la première vraie simulation de course en 3D. F1 Grand Prix de Microprose sera un tournant dans l'histoire des jeux de course, car en dépit d'un graphisme dépouillé vu depuis les standards de 2009, il était extrêmemnt immersif et soigné pour son époque.
La 3D à la première personne apparaîtra dès lors comme le support privilégié de tous les jeux de course après 10 années passées en vue arrière ou de dessus.

Nintendo invente la course pour tous

A la même époque (1992), Nintendo va révolutionner les jeux de course avec Super Mario Kart. Jusque là les jeux de course étaient faits pour un public masculin et ciblé pour le joueur fanatique (le hardcore gamer) qui va s'entrainer pour soigner ses trajectoires et gagner des dixièmes, ou pour le joueur arcade qui veut se défouler en roulant à fond.
Super Mario Kart va inventer le casual gaming pour les jeux de course. Il ya des bonus à attraper avec des actions fantasques, la course n'est plus une fin en soit mais une manière de s'amuser.

Gran Turismo

En 1997, La console de Sony (Playstation 1) voit arriver ce qui va devenir l'une des séries les plus connues et vendue au monde en matière de jeux de course : Gran Turismo. Ce premier Opus va apporter pour les fans de jeux de course un nouveau standard en terme de modélisation graphique des voitures, mais aussi de maniabilité et de richesse du contenu pour ce type de jeux.

La prochaine évolution des jeux de course ?

Depuis, de nombreuses séries de jeux de course sont apparues, avec des graphismes toujours plus soignés, un contenu toujours plus vaste et des fonctionnalités multi-joueurs de plus en plus développées. La dimension simulation c'est développée également avec un comportement des véhicules très réaliste lorsque certains jeux sont joués en mode simulation. Fin 2009 Forza 3 sur X-Box 360 est salué de tous comme étant LA simulation de course automobile de référence.
Il n'y a toutefois pas eût de nouvelle révolution sur le genre depuis longtemps, il sera donc intéressant de découvrir la prochaine...